“Tout le monde à son niveau peut se sentir concerné et se dire ‘Je peux mieux faire’. Moi-même, j’ai pris petit à petit conscience de l’impact de mes achats, ça m’a ouvert les yeux et j’ai décidé de consommer différemment.”

Dominique Archambaud, présidente

2014-01-slow-food-ruche-qui-dit-oui-3-4