Claude et Lydia Bourguignon: « Pourquoi avons-nous autant de maladies dans les vignes? »

Lydia et Claude Bourguignon célèbrent un quart de siècle au service des sols. Et pestent une nouvelle fois contre les pesticides et le retard à l’allumage bio de certains vignerons. Tweet interview par DijonBeaune.fr.

lydia-et-claude-bourguignon-chateau-de-pommard-©-clement-bonvalot-2

Ils sont une référence mondiale dans leur domaine: Lydia et Claude Bourguignon analysent les sols de nos vignes mais pas seulement. On voit aussi la signature du LAMS (Laboratoire d’Analyse Microbiologique des Sols) en Afrique et en Asie. Ce couple de scientifiques de haut niveau (l’une est plutôt spécialisée dans l’œnologie, l’autre dans l’agronomie) reçoit l’écoute des plus grands domaines et des grands acteurs de la biologie sur l’ensemble des continents.

Lydia et Claude Bourguignon, au nom si bien porté, célèbrent aujourd’hui-même leur 25e anniversaire d’activité, en présence de quelques figures de la science et de l’esprit. Pour dijonbeaune.fr, ils se plient aux règles de la tweet-interview, en répondant à nos questions dans le format d’un tweet, soit moins de 160 signes par réponse.

Un exploit de plus, sans langue de bois, pour des gens de sciences plus habitués aux longs rapports! Qui rappelle que les vignerons ont encore du pain sur la planche en matière environnementale. (lire la suite sur Dijonbeaune.fr)

 

Slowfood : « Manger bien et bon avec peu de moyens »

SFB5Dans le cadre de la “ Fête de la gastronomie ”, l’association Slowfood-Bourgogne organisait aujourd’hui sur le campus de l’Université de Bourgogne un atelier en direction des étudiants et des jeunes pour apprendre à « manger bien et bon avec peu de moyens ».

En ce début d’année universitaire, nombreux sont les jeunes qui arrivent à Dijon pour faire leurs études : équipés sommairement, adeptes de la junkfood, ils cuisinent peu, et au fil de l’année, ils ne se nourrissent pas forcément bien. Se préoccuper de la nourriture de l’étudiant, en dehors des aspects financiers ou de santé publique, c’est aussi lui apporter au quotidien du confort de vie, de bien être, et de qualité de vie, lui donner des repères dans sa vie nouvelle, l’ouvrir à de la convivialité autour de repas organisés. L’ambition est aussi de l’éclairer dans ses achats alimentaires. Le tout dans une ambiance ludique aux cotés de professionnels proches des nouvelles générations.

Slow Food Bourgogne, en partenariat avec l’université de Bourgogne et le Grand Dijon, a donc souhaité dans le cadre de cette Fête de la gastronomie inciter les étudiants à être créatifs et audacieux pour ré-enchanter leur repas (…)

Article à retrouver ici sur le site des Colporteurs

Quelle est l’action de Slow Food en France ?

SFB6

Podcast, à écouter sur le site de Reporterre, l’interview de Lucia Penazzi, animatrice du mouvement Slow Food en France.


“Slow food, c’est vendeur !”

SFB7“N’hésitez pas à dire autour de vous que nous cherchons des adhérents!” Une femme élève la voix dans la salle de conférence sur le mouvement Slow. Dominique Archambaud, nutritionniste, ex-Parisienne, la quarantaine dynamique, se démène en Bourgogne pour réunir autour d’elle une communauté d’adeptes de la Slow Food.

Le concept évoquera presque systématiquement aux non-initiés un menu étrange fait d’escargots, de mollusques ou au contraire renverra à l’inénarrable marathon du dîner familial, interminable. En réalité, Slow Food est un mouvement fondateur lourd d’une centaine de milliers de membres de par le monde, lancé entre 1986 et 1989 autour de l’Italien Carlo Petrini, devenu, entre-temps, grand prêtre de la bonne chère dont le credo est de “retrouver une nourriture bonne, juste, et propre”. (…)

A lire sur Le Miroir, l’interview de Dominique Archambaud, animatrice du mouvement Slow Food en Bourgogne.


 


FETE DE LA GASTRONOMIE

header1

Fête de la gastronomie, organisation nationale, relayée par le Grand Dijon du vendredi 25 au dimanche 27 septembre

La coordinatrice nationale, et le Grand Dijon nous ont re-sollicités pour participer cette année encore à la Fête de la Gastronomie.

Le succès de l’année dernière nous oblige ! mais il faut faire encore mieux, ou différemment…

Idée (reprise de Juliette Helson, SF Paris)

Un Atelier « manger bien  et bon avec presque rien » : pour les étudiants et les jeunes !

En septembre  nombreux sont les jeunes qui arrivent à Dijon pour faire leurs études : équipés sommairement, ils cuisinent peu, et se nourrissent pas forcément très bien.

Slow Food Bourgogne va ré-enchanter leur repas : les bons plans, les astuces savoureuses, les trouvailles pour manger local avec un max de nutriments et de gout – Recettes faciles avec des produits locaux, manger bien ça vaut le coup !

ATELIER D’ÉTÉ DE SLOW FOOD

2014-11-safran-6

Atelier d’été en Saône et Loire chez Laurence (Azu-71230 Saint Romain sous Gourdon) – 22 juillet 2015

Pendant une journée, soyons slow …et retrouvons-nous pour accueillir les adhérents nouveaux, prendre le temps de mieux se connaitre, réfléchir sur notre organisation, et découvrir les saveurs de Bourgogne du Sud !

Autrement dit : travail/ échanges/rigolades/ dégustations et on recommence ( une journée entière !)  pour que Slow Food Bourgogne grandisse et s’épanouisse encore plus en 2015/ 2016 ! on enverra des cartes postales aux autres conviviums !

Ouvert aux membres du bureau, aux adhérents anciens et nouveaux, et sympathisants curieux – places limitées à 25 ! (après il faut s’asseoir dans l’herbe)

CLAMEURS & SLOW FOOD BOURGOGNE

clameur

Chaque année la bibliothèque municipale de Dijon organise des rencontres littéraires : ‘Clameur(s), les voix sont livres à Dijon’.

Samedi 13 juin à19h30 : Salle de lecture de la bibliothèque patrimoniale et d’étude – Dégustation solidaire payante – 1H

« Clameur(s) et l’association Slow Food Bourgogne vous convient à un intermède culinaire. Découvrir des mets locaux tout en faisant une bonne action, ça vous tente ? L’intégralité de la recette récoltée lors de cette collation sera reversée aux Restos du cœur. Amateurs d’époisses et de ketchup de cassis, c’est le moment de joindre le bon et le généreux dans le décor somptueux du collège des Godrans.

ASSISES NATIONALES DE LA BIODIVERSITÉ à Dijon

assises_biodiv_650

Slow Food a été sollicité pour organiser l’apéritif dînatoire du 10 juin en raison d’ un retour positif de la part de Latitude 21 suite à la fête de la gastronomie 2014.

Etant donné l’ampleur de la tâche (pour 200 personnes !), SF a proposé à Hanta, chef membre de SF – la cuisine du Rougail- dont c’est le métier en précisant qu’elle cuisinerait, à l’instar de la fête de la gastronomie, les produits de l’Arche du goût bourguignon.

– Pour donner du sens à notre présence, Hanta a demandé et obtenu que Le Grand Dijon communique sur Slow Food : ils financent l’ impression et l’installation de panneaux présentant les produits de l’Arche, l’action de Slow Food en faveur de la biodiversité et sur les menus pour donner un sens à cet apéritif et Hanta a eu l’idée des panneaux

Donc le partenariat est composé de 3 points :

– Une visibilité des produits bourguignons présentés à l’arche – visuels et contenus fournis par Slow Food Bourgogne, posters imprimés et mis en avant par le Grand Dijon

– Une conférence de Dominique Archambaud sur les produits de l’Arche lors d’une table ronde, le 10 juin (en coordination avec Sophie Noel)

– Apéritif gourmand sous forme de prestation d’Hanta composé des produits de l’Arche et de produits locaux

Miel de Dijon/ comté/ crème de cassis /époisses au lait cru/Anis de Flavigny/ fruits et légumes jardin de Quincey/ MV Bio / Viandes et volailles Ferme des Louvières

En savoir plus :

« Préserver la biodiversité sur l’ensemble du territoire est sans doute l’un des plus grands défis environnementaux pour le gouvernement, mais aussi pour tous les élus locaux. A l’heure où devrait bientôt émerger l’agence française de la biodiversité, de quels outils nos collectivités disposent-elles ?

Les assises nationales de la biodiversité répondront à cette question, fortes de leurs 800 participants attendus. IDEAL Connaissances et l’association Les Eco Maires donnent rendez-vous à tous les acteurs de l’environnement et des collectivités territoriales, les 10, 11 et 12 juin 2015 à Dijon.

Les journées des 10 et 11 juin seront dédiées aux ateliers et conférences. Le vendredi 12 juin sera consacré à une série de visites de sites à proximité de Dijon, pour rendre ces assises encore plus concrètes et pratiques. « le Bien public, mars 2015